Canal lombaire étroit : comment expliquer le rétrécissement du canal lombaire ?

Est-ce que vous ressentez actuellement des difficultés pour marcher, qui sont causées par de vives douleurs dans la cuisse ? Il est nécessaire alors de consulter un médecin. En effet, celui-ci pourra alors mettre une évidence une hernie discale (en général, c’est la première piste qui exploitée), mais il est également possible de mettre en lumière un rétrécissement canal lombaire. Qu’est-ce qu’un canal lombaire étroit ? Comment expliquer la sténose lombaire ? Nous allons répondre à toutes vos questions, dans la suite de notre article du jour.

Le rétrécissement du canal lombaire : comment, pourquoi ?

Si vous ressentez d’importantes douleurs dans la cuisse, des sciatiques, c’est peut-être que vous souffrez du syndrome du canal lombaire étroit, ou sténose lombaire, ou syndrome de la queue de cheval. En réalité, cette pathologie est causée par le rétrécissement du canal qui contient la moelle épinière, qui peut avoir lieu lorsque vous prenez de l’âge. Dans ce canal se trouve également le canal lombaire. Celui-ci est alors comprimé, et c’est pour cela que vous ressentez de vives douleurs, lorsque vous marchez. Sachez cependant qu’il est possible de soulager la douleur et de libérer le nerf qui est comprimé. Comment ? C’est ce que vous allez découvrir, dans la suite de cette publication.

Il est possible de limiter la douleur ressentie

C’est vrai, votre médecin peut très bien vous conseiller un traitement, pour vous aider à mieux gérer la douleur. Il s’agit alors de prendre des antalgiques, ou alors des injections de corticoïdes, si la douleur est vraiment très importante, et lorsque les anti-inflammatoires n’ont pas joué leur rôle.

Que faire quand la douleur est trop importante ?

Si même les injections ne parviennent pas à soulager totalement la douleur, alors il est possible de passer par une intervention chirurgicale. Il s’agit alors de libérer le nerf qui est comprimé. Il faut alors couper la partie postérieure des lombaires, afin de soulager la moelle épinière. Attention, il n’est pas possible de réaliser cette opération n’importe quand. En effet, il est toujours assez risqué d’opérer dans une zone comme la colonne vertébrale. De ce fait, le chirurgien n’acceptera votre demande que si les traitements que vous avez essayés ne fonctionnent pas (les médicaments ou les injections), mais il faut également que le nerf comprimé cause des soucis invalidants. Si vous n’êtes plus en mesure de marcher par exemple, alors vous pourrez tout à fait subir cette opération. Elle est appelée laminectomie, et elle se pratique sous anesthésie générale. Cependant, comme nous l’avons dit précédemment, il faut bien prendre en compte qu’elle comporte des risques. Mais si l’opération est réussie, alors le patient ne ressentira plus de douleur. Il faut donc peser le pour et le contre, avant de choisir de réaliser l’opération.